La passion de l'écriture...
Bonjour,

Vous êtes actuellement sur le forum "La Passion de l'Ecriture".
Vous êtes actuellement connecté en tant que "invité", pourtant, vous n'avez pas accès à l'intergrité des sujets !
Pour tous les voir, il suffit de vous enregistrer, c'est simple et ça ne prendra que quelques secondes.
En espérant que vous serez bientôt un nouveau membre,
Alix

La passion de l'écriture...

La magie des mots est un tourbillon incessant, et une fois happé dedans, c'est avec grande peine qu'on en ressort...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Boys dept's gallery :p

Aller en bas 
AuteurMessage
boys dept

avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 12/11/2010
Localisation : Néant.

Auteur
Style d'écriture: Torturée.
Nom:
Popularité:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Boys dept's gallery :p   Dim 14 Nov - 20:08

Je mettrais quelques textes dès que j'aurais le temps Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boys dept

avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 12/11/2010
Localisation : Néant.

Auteur
Style d'écriture: Torturée.
Nom:
Popularité:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Boys dept's gallery :p   Ven 19 Nov - 19:28

Je met cette nouvelle en deux fois Smile

Il faisait nuit dans Paris. Une nuit calme, sombre,seulement troublée par le frémissement des feuilles des arbres. Loin de la capitale, au milieu des champs de vigne, une vieille Renault five roulait,tout feux éteins, sur une route cahoteuse. Alexandre Verdugo, dit Alex, la conduisait.
Il revenait d’un coup quand il avait aperçu une voiture de police qui stationnait devant l’entrée, et puis sa sœur, qui se tenais en faction devant l’HLM, lui faire signe de repartir au plus vite, les yeux remplis d’épouvante.
Conscient qu’on l’avait coincé, le jeune homme appuya à fond sur l’accélérateur et roulait à présent au hasard, ne sachant que faire.Il aurait pu se planquer chez des potes, mais il n’était pas exclu qu’eux aussi aient été chopés. De toutes façons, il ne leur faisait pas confiance. Ce qu’il avait redouté pendant toute ces années se réalisait : on l’avait trouvé,et il n’avait plus aucune chance de revoir le jour avant de nombreuses années. Il ne pouvait plus se permettre d’espérer. Cette nuit, c’était sa liberté qui se jouait, la seule chose qui était restée intacte en lui. Il avait sacrifié beaucoup de chose en grandissant, soit pour parvenir à faire rentrer un peu d’argent soit parce qu’il en avait été obligé. Il s’était ainsi purgé de son insouciance, de son innocence, de sa fierté et de son amour propre, de sa peur,de ses espérances et de sa paix de l’esprit. Il était devenu une bête, traquée,aux aguets au moindre bruit, prêt à tout pour empocher un peu d’argent, ne reculant plus devant la mort, fonçant la tête baissé d’un geste de ses complices. Bref, une bête bien dressée oui, mais une bête libre. Tant qu’il pouvait voir le ciel tous les matins rien n’était encore perdu. L’espoir se trouve dans les cieux, et c’est pourquoi l’homme désespéré lève les yeux là haut en se demandant pourquoi ses espérances ne sont pas descendues se concrétiser ici bas.
La liberté est une enfant du ciel, un échantillon d’espoir délivré aux humains pour les aider à ne pas lâcher prise. C’était sa seule ressource à présent.

Brisé de fatigue, Alex consulta sa montre : il était bientôt quatre heures du matin. Le sommeil grignotait petit à petit sa volonté, l’empêchant de se concentrer sur la route, l’emprisonnant un peu plus dans une torpeur dangereuse à chaque kilomètre parcourut. Même une bête doit se reposer, et le jeune homme finit par se résoudre à s’arrêter. Il dissimula grossièrement sa voiture sous des branchages et gagna une cabane aperçue cent mètres plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sco0by



Messages : 72
Date d'inscription : 28/10/2010
Age : 22
Localisation : Dans mes rêves ;P

Auteur
Style d'écriture:
Nom:
Popularité:
1/100  (1/100)

MessageSujet: Re: Boys dept's gallery :p   Ven 19 Nov - 22:07

J'adore ! Très bon début. J'attend avec impatience la suite ;D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boys dept

avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 12/11/2010
Localisation : Néant.

Auteur
Style d'écriture: Torturée.
Nom:
Popularité:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Boys dept's gallery :p   Dim 21 Nov - 14:40

Merci Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boys dept

avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 12/11/2010
Localisation : Néant.

Auteur
Style d'écriture: Torturée.
Nom:
Popularité:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Boys dept's gallery :p   Mar 30 Nov - 15:53

C’était une maison sans toit et sans porte, et couverte de graffitis. Il avait déjà dormi dans des lieus semblables, et cela ne l’effrayait nullement. Il alla prendre une couverture dans le coffre et repartit. Il pouvait bien sûr coucher dans la renault, mais si on parvenait à le suivre jusqu’ici on remarquerait facilement la voiture et il ne pouvait courir le risque d’être pris. Alex se faufila à travers les décombres qui jonchait le sol et se casa dans un coin sombre, après s’être assuré qu’il y avait une issue en cas d’urgence.
Une fois assis sur le sol, Alex soupira d’aise : les criquets faisaient entendre leur mélodie, les chouettes hululaient, et le vent, tel une caresse, semblait danser à ces sons. Il faisait étonnement bon.
Blottis dans sa couverture de mauvaise qualité, le jeune homme s’oublia un instant à écouter cette douce symphonie de la nuit. Il ressentait une quiétude et un calme qu’il n’avait presque jamais ressentit jusqu’à présent. Il lui semblait que Dieu, dans un acte de bonté à son égard, avait arrêté le temps pour lui permettre de goûter à la paix au moins une fois dans sa vie. Une sorte de volupté l’envahi et il ferma les yeux. Ici il n’y avait plus d’inspecteurs, plus de trahisons, plus d’homme en fuite. Il n’y avait que lui, sa couverture et le chant des criquets. C’était une sensation délicieuse qui le prenait soudainement, et il se sentait si heureux qu’une larme de reconnaissance roula sur sa joue.
Brusquement une branche craqua. Il se redressa aussitôt, l’oreille aux aguets et la respiration haletante. Il se pencha en tremblant vers un trou du mur et regarda : c’était un hibou qui chassait.
Cette brusque monté d’adrénaline le ramena à la réalité. Il songea soudainement à sa situation actuelle, et ses yeux bleus se mouillèrent, de désespoir cette fois. Il en était venu au point de s’affoler au moindre bruit. Il ne pouvait plus jouir d’un instant de tranquillité sans bondir à la moindre alerte.
Mais comment en était-t-il arrivé là ?
Il se résolut à repasser ses vingt et un ans d’existence dans sa tête.
Bizarrement, il ne souvenait pas de son enfance. Il fronça les sourcils pour faire ressurgir ses souvenirs oubliés. Petit à petit, des bribes lui remontèrent.
Il vit très nettement son père, comme une vision fantomatique réveillée d’outre tombe. C’était un type d’environ quarante-trois ans, les traits durs, le visage fermé. Il était de taille moyenne et une lueur de ruse scintillait de ses yeux noirs. Les bruits de ses cris résonnèrent douloureusement dans les oreilles du jeune homme. Il revoyait à présent la porte de l’appartement s’ouvrir en un craquement, et Ahmed rentrer en vacillant. Il battait sa femme et faisait subir des sévices de toutes sortes à sa sœur et à lui.
Alex, honteux, s’était toujours tu, inventant des excuses quand on remarquait ses bleus et sursautant chaque fois qu’on l’approchait de trop près. Il avait peur qu’on l’abandonne si il parlait.

Une fois, l’enfant qu’il était à l’époque s’était enfuis avant que son père n’arrive : il avait trop peur cette fois-ci. Il s’était réfugié dans un parc, tremblant de froid et de peur, et avait attendu. Il vit Ahmed sortir de l’HLM et crier son nom en le menaçant des pires représailles si il ne revenait pas. Il n’avait pas bougé, frigorifié, et avait dormit sur place. Il était rentré une fois son père repartit, et tout avait recommencé comme toujours. Il ne renouvela pas sa fugue, qui n’avait servi à rien.

Oh il n’y avait pas que son père qui buvait. Combien de fois était-t-il rentré de l’école en découvrant sa mère allongée sur le canapé, l’oeil agar et une bouteille à la main ?
Et puis un jour après une terrible dispute son père était repartit au bled.
Ce fut d’abord un grand soulagement. Puis la vie continua, toujours plus misérable à mesure que sa mère s’enfonçait elle aussi dans l’alcool, devenant peu à peu une épave.
Très vite, Alex se livra à de petits trafics pour arrondir les fins de mois. A quatorze ans il commettait son premier cambriolage. Après tout avait été très vite, et ses petits méfaits associés aux nombreuses bagarres qu’il déclenchait lui avaient donné une réputation de délinquant confirmé dans le milieu carcéral, bien qu’on n’ait jamais pu le coincer.
Et puis il y avait eu cette attaque à main armée, là ou il y avait eu un mort, une jeune femme… C’était là que lui et sa bande comprirent qu’on les retrouverait cette fois là : c’en était fini de leurs magouilles.
Et c’était aujourd’hui, cette nuit, que la vie lui demandait des comptes.
Alex passa la main dans ses cheveux roux : c’était l’heure du bilan.

Pendant deux heures, le jeune homme repassa chaque petite pellicule de sa vie, comme un grand puzzle auquel il cherchait un sens.
Il n’en trouva pas.
Ce ne fut qu’au petit jour, le visage baigné de larmes, qu’il parvint à s’endormir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boys dept

avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 12/11/2010
Localisation : Néant.

Auteur
Style d'écriture: Torturée.
Nom:
Popularité:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Boys dept's gallery :p   Mar 30 Nov - 15:53

Il se réveilla en sursaut dans l’après midi : sa nuit, comme toutes les autres, avait été peuplée de cauchemars.
Il mit quelques minutes à se remettre les idées en place, puis il se souvint, les flics, sa sœur, sa fuite, et puis…
A présent qu’il avait la tête froide, le jeune tacha de trouver le sens de sa vie qu’il n’avait pas décelé la nuit dernière.
Il s’assit à même le sol et repensa à ce qu’il avait vu la veille : ses trafics, ses magouilles, tous les casses auquel il s’était livré, et puis cette attaque… Tout ça pour arriver à quoi ? A se retrouver errant à travers la campagne, traqué, recherché de toutes parts ? Si au moins tous ce qu’il avait fait avait servi à quelque chose…

«Et vraiment, quand la mort viendra, que reste-t-il? »
Paul Verlaine, oui c’était bien lui qui avait dis ça, il l’avait étudié en classe. Il n’y avait prêté aucune attention au départ, mais maintenant il comprenait.
Si il avait été plus instruit, si il avait poursuivi ses études, est ce que quelque chose aurais changé ? Il aurait pu travailler, gagner sa vie, être un homme honnête…
Oui mis il n’en avait pas eu l’occasion. L’image des nombreux professeurs qui l’avaient exhorté à mieux faire se mit à vagabonder dans son esprit. Il se souvenait particulièrement d’un éducateur, qui un jour l’avait coincé entre deux portes, pris par l’épaule et l’avait sommé de réagir vite avant que ce ne soit trop tard pour se ranger. Alex ne l’avait pas écouté, ni aucun autre d’ailleurs…
Et maintenant qu’il se retrouvant au pied du mur, il s’apercevait brusquement qu’il avait sa vie entière à corriger. En gros, il avait tout raté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Boys dept's gallery :p   

Revenir en haut Aller en bas
 
Boys dept's gallery :p
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [GEN MOB GALLERY] Un stock de wallpapers (ex HTC-DEV Gallery)
» Boys bands, and another one... and another one
» [SOFT] GALLERY 3D : Visualiser toutes vos photos, vidéo, ..... [Gratuit]
» [SOFT] Nexus One Gallery 3D sur votre HTC Desire
» telepherique dept 56

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La passion de l'écriture... :: La galerie... :: Vos minis galerie ^^-
Sauter vers: